lundi 4 janvier 2010

Décès de Lhasa de Sela

Circulais sur Twitter depuis le 2 décembre, mais rien n'étais officiel. Je n'étais pas son plus grand fan, mais force d'admettre que celle-ci étais fort talentueuse. Un parcours fort original, et ce toute sa vie durant. Celle qui a grandit dans un autobus avec sa famille entre les USA et le Mexique (avec des 9 frères et soeurs!). Son dernier album qui venait tout juste de sortir en octobre dernier, étais fort bien réussi (http://www.audiogram.ca/artist/Lhasa/overview). C'étais bizarrement mon préféré. Comme disait Luc De Larochelière : La vie est si fragile. Pour ma part, ça me donne un frisson dans le dos, lorsque le mot cancer entre dans ta vie il te hante tout le restant de celle-ci.

Sa carrière étais internationale. Bizarrement elle a choisit Montréal comme port d'attache à 19 ans suite à la rencontre du musicien Yves Desrosiers. Ensemble, ils composent des chansons inspirées du folklore mexicain pour donner naissance à La Llorona, la pleureuse, un album qui connaît un succès boeuf à la fin des années 1990. Les ventes dépassent le demi-million d'exemplaires en Amérique du Nord et en Europe. Au Canada, l'album remporte des prix Felix et Juno. Depuis le succès du premier album, Lhasa de Sela se produit dans le monde entier, en espagnol, en français et en anglais, sa langue maternelle. En 2003 sort son second album, The Living Road. Et finalement son troisième album en Octobre 2009. (Voir le vidéo de la SRC qui relate la vie de Lhasa)

Je vous propose d'aller écouter Fool's Gold - acoustique ~ released October 2009
sur le site d'Audiogram : http://www.audiogram.ca/artist/Lhasa/overview

Inscription via courriel (email)

Entrez votre courriel:
Delivered by FeedBurner