mercredi 10 juin 2009

Cyclistes et circuit Gilles Villeneuve

Les amateurs de cyclisme sont déjà en furie depuis le weekend, en raison de la reglementation visant à limiter la vitesse des cyclistes sur le circuit Gilles Villeneuve (Le seul endroit à Montréal ou le bitume ressemble à autre chose qu'un champs de mines iraquien!). Le philosophe Louis, qui est maintenant un adepte du Triathlon, a fait une montée de lait ce matin. Encore une fois celui-ci vise juste :

Tiens, si le cœur t’en dit, une petite pétition pour dénoncer l’installation de chicanes en asphalte sur le circuit Gilles Villeneuve.

www.velocgv.com

Pour ma part je trouve qu’il est plus que temps que l’administration publique intervienne pour nous protéger de ce véritable fléau que sont les cyclistes sportifs. En plus de menacer la quiétude de la population de bébé siffleux de l’Ile notre Dame et de nous attirer les foudres de Brigitte Bardot, ces pédaleux ont aussi la fâcheuse tendance de rouler à des vitesses susceptibles de faire éclater les varices de mononcles et matantes à gros culs, seuls utilisateur légitimes du réseau cyclables québécois. Aussi, des fonctionnaires municipaux émoustillés par la vue de tant de Lycra et de jambes rasées sur le circuit se serait par la suite fait reprocher par leur conjoints de manquer de souffle au lit, ce qui laisse présager que ces dangereux sportifs contribuent aux problèmes d’estime de soi dans la société Québécoise en encourageant l’atteinte de standards de performances déraisonnables. Finalement l’obstination des cyclistes à rouler sur le circuit avec des vélo de marques étrangères comme Marinoni, "Luis Garno", Opus, Guru, Cervélo, DeVinci et Argon18 constitue une grave menace à la survie des fleurons nationaux tel que Canadian Tire, d’où l’urgence de les chasser du dernier 0.07% du réseau cyclable ou ils pouvaient encore exprimer leurs perversions sans se faire klaxonner après par d’honnêtes citoyens.

En plus d’installer des chicanes sur le circuit je propose donc également de rendre obligatoire la pose de tite-roues sur tous les vélos qui se seraient pas déjà munis d’un panier avec un chiwawa dedans, d’une radio AM-FM, d’une selle Banane et de poignées Mustang ou encore d’une carte de Réjean Houle dans les rayons.

Inscription via courriel (email)

Entrez votre courriel:
Delivered by FeedBurner