mardi 7 juillet 2009

Armstrong et Astana : Mechant feeling

J'écoutais le Tour ce matin au canal Evasion. Que d'émotions. A voir la machine Astana dans le compte la montre (clm) par équipe, c'étais du grand art. Une machine parfaitement rodée. J'en avais des frissons. Surtout à la fin, où Armstrong aurait pu porter à nouveau le maillot jaune (manquait seulement 2 secondes ). Avec le maillot jaune, j'aurais sans doute pleuré devant un exploit aussi grand. Je ne crois pas qu'il gagnera le Tour (mais si j'aimerais), mais le fait de porter le maillot jaune aurait été sans aucun doute été un immense exploit. D'autant plus que son début de saison a été entaché par une fracture suite à une chute. Vraiment cet homme est dans une classe à part. Je me souviens l'avoir vu alors qu'il étais Junior, dans une triathlon. Déjà une star à l'époque, j'avais été frappé par son regard. La hargne et le désir de gagner. J'ai également cotoyé les frères Cojan, qui eux aussi ont le désir de la victoire (le rictus!). Pour ma part, j'ai tjrs été une bête d'entrainement. Souvent subi de l'overtraining. Pas grave, car j'aimais bouffer des kms et des kms.

Anyway, longtemps que je n'avais pas vécu autant de feeling devant mon écran télé.

Inscription via courriel (email)

Entrez votre courriel:
Delivered by FeedBurner