mardi 24 novembre 2009

Tout pourrait être retenu contre vous ....

Pour revenir une dernière fois sur l'histoire que je citais ce matin "son assureur la surveille sur facebook", je trouvais intéressant le point de vue de Sylvain Ménard dans le journal Métro de ca matin (journal qui trainait sur une table lors du lunch, puisque je suis en vélo je n'ai pas accès souvent à ce journal). Il parle des drames "facebookiens" et qu'il aimerait comprendre pourquoi certaines personnes éprouvent cet irrépressible besoin d'en donner un peu plus que ce que la peuplade en demande sur Facebook!

Je vole un extrait ici (dernier paragraphe de l'article) : "Personne ne s'intéresse à ses photos de party. Personne, sauf peut-être une taupe oeuvrant pour un assureur. Devrions-nous empêcher un maladade de se divertir pendant un congé? Bien sur que non. Mais, s'il n'y a qu'une chose qui devrait être interdite aux dépressifs, c'est de fréquenter Facebook. C'est souvent d'un déprimant...."

Possible de lire l'article complet, sur le site du journal Metro

Inscription via courriel (email)

Entrez votre courriel:
Delivered by FeedBurner