jeudi 15 septembre 2011

Last Assassins et Jean Leloup

Vivre au beat du dernier album (sortie la semaine dernière) des Last Assassins...  Une semaine à écouter l'album au moins fois par jour. Hier, comme je devais me farcir un aller-retour Quebec (500+ Km), je me suis fait un festival in loop with Last Assassins.

Premièrement, il faut mettre les choses au clair ce n'est pas le meilleur album de Leloup. Je me souviens encore de mon été Vallée des réputations, album avec lequel j'ai fait entre 5000-10000km de vélo (Cet été là j'étais en feu et j'avais pris 3 mois de congé. Un total de 25000km entre mars et octobre. A l'époque j'avais en plus mon superbe Wilier Triestina Alpe Huez monté par Mathieu Fagnant lui-même!).  

Rappelons que pour cet album Jean Leloup, le guitariste - et non le chanteur -, s'est joint à Mathieu Leclerc et Virginia Tangvald, qui se présentent comme deux poètes, pour former le groupe The Last Assassins. Le groupe décrit l'album de la façon suivante (et je trouve juste la description) : «des textes poétiques sur un rock'n'roll sale et sexy». Leloup est très effacé côté voix, mais très présent côté guitare (D'ailleurs dès la première chanson - Welcome - le style est annoncé clairement avec un message nous expliquant qu'il faut laisser place au guitariste). Et c'est là que ça devient intéressant, car permet de redécouvrir le génie pour la riff de Leloup. Ceux qui aiment les premiers albums de Led Zeppelin, ou plus récemment les albums des White Stripes.... J'aime la guitare de Leloup , comme j'aime la guitare de Keith Richards (Attention je ne compare pas le talent des deux. Car Richards est un véritable dieu) : Sale, langoureux et parfois une teinte d'énergie brute.

Consulter le site officiel pour les extraits : http://music.thelastassassins.com/album/the-last-assassins-2


Inscription via courriel (email)

Entrez votre courriel:
Delivered by FeedBurner