dimanche 3 juin 2012

La vie est parfois difficile pour le cycliste....

Faut croire que le gars (ou la fille, disons "le celui") qui maintient le site de Météomédia, n'est sûrement pas un cycliste... "Caller" un weekend mur à mur de pluie est un véritable chemin de croix pour un cycliste. Je m'explique.

Un cycliste est quelqu'un qui vie de temps emprunté à sa blonde. Pour compenser, ce temps emprunté, le cycliste doit cummuler avec dur labeur que nous appelons dans le jargon du vélo, les "air blonde". Certaines blondes ont l'échange de air blonde plus lousse, mais en général les blondes ne sont jamais assez généreuses au goût du cycliste. Le cycliste peut jouer de ruse en tentant de convertir sa blonde en cycliste. Les plus chanceux auront même converti la dite blonde en participante de courses, de raids ou de défis vélos.

Mais, une chose est certaine, les weekends mur à mur de pluie, la excel sheet de to do est sur la table.  Parce qu'anyway tu vas te faire chier (selon ses dires) à faire du vélo à la pluie. C'est dangereux, tu vas être malade, et chosebinchose n'ira pas lui non plus.  Donc, tu es cuit cuit cuit, sablage, décapage, peinture, rangement, nettoyage sont au menu.

Comme consolation, j ai cummulé des air blonde. J ai bu de la bière importée (Allemagne) et ma blonde est contente.  Mais n'en demeure qu'une petite sortie .... même à la pluie ..... (sortir les vidanges à la pluie, ça c'est tough, mais rouler là c'est toi qui est un tough, un vrai. On n'en fait plus des gars comme ça.....)

Souhaitons que le weekend prochain soit beau. J'espère que les participants de la course et de la rando de Charlevoix ont eu du plaisir, mais svp ne m'en parlez pas.... moi je cummulais des air blonde!

Inscription via courriel (email)

Entrez votre courriel:
Delivered by FeedBurner