mercredi 24 septembre 2014

Le ménage et un retour sur "El Bonhomme" (Papa)!

Cette semaine c'est ma fête.... rien d'extraordinaire une année de plus au compteur.  Cette année sera l'année pour laquelle j'aurai été le moins en forme.  Manque de hargne, de stimuli, un paquet de truc. L'année qui aura permis à mes habituels compagnons de sports de me donner de solides racler sportives.  Redevenir humble par rapport aux sports, une solide leçon .... surtout pour un gars qui a l'orgueil haut perché... Mais bon.

Depuis le début de l'année, j'ai vendu tout ce qui m'appartenait. Je n'ai plus aucun meubles dans la maison, exception d'un bureau et d'un lit. Tout tout vendu (y compris les lampes, livres, objets que je n'utilisais plus).  La règle étant, si j'ai pas utilisé depuis 1 an c'est à vendre. Kijiji a donc été mon meilleur ami de la dernière année. Même fait le ménage de ma flotte de vélo. Jetter aux poubelles une multitude de trucs que je ne regardais plus (les trophées, dossards, .....).  Et là je tombe dans des boîtes de photos.....

Fou rire, pleures et nostalgie. Les émotions à fleur de peau.  En continuant,  j'ouvre une enveloppe que Solange la blonde de mon père m'a envoyé suite au décès de mon père.  Je me fais un café, et je plonge dans mes pensées.  "El Bonhomme", c'est comme ça que j'appelais mon père.  D'ailleurs une semaine avant sa mort, il m'a défendu de l'appeler Papa : "Appel moi El Bonhomme comme d'habitude, christ c'est pas parce que je suis à l'hôpital qu'il faut que ça change".

Mon père était un spécial. Comme tout les pères vous me direz, mais j'aime à penser que le mien était vraiment spécial.  Une machine... C'était l'idole de ma vie.  Une machine de guerre sportive incroyable.  A l'adolescence, j'avais comme modèle Dave Scott, Zoop Zoetelmek, Ian Curtis & Morrissey (les 2 seul pas sportif de mes idoles),  Andrew Hampsten, Francesco Moser ..... mais celui en haut de la liste était El Bonhomme.   La personne la plus hot dans les sports que j'ai cotoyé. J'ai souvenir des heures ou je m'assoyais entouré des médailles et des trophés qu'il avait amassé au fil de ses exploits.  Et ce dans une multitude de sports. Il excellait dans tout.  Insatiable, tjrs vouloir gagner et être le meilleur.   Ma mère disait de lui qu'il était un grand gagnant et le pire des perdants.


En ton honneur El Bonhomme, je vais me relever les manches pour 2015.  Je recommence l'entrainement. J'atteindrai jamais tes sommets. Mais je te promet une chose, je donnerai mon 100%. Let's go, next step un autre IronMan au programme.  Il me reste quelques rêves sportif à accomplir (je garde le tout pour moi),  et j'apposerai ton nom sur chacun d'eux.

Gros becs El Bonhomme!




Inscription via courriel (email)

Entrez votre courriel:
Delivered by FeedBurner