dimanche 31 octobre 2010

La patience n'a jamais été ma plus grande qualité

Hier parce que j'en avais marre du manque de lumière dans la salle de ping pong de mon sous-sol, j'ai enlevé un mur. Pour plusieurs personnes, c'est un geste radical ... Pour mes enfants, c'est leur père et un peu normal. Si je décide un matin que je refais une pièce ou que je vends des meubles, ou que .... c'est normal.  J'ai besoin d'être actif.  Depuis que je ne fais plus de compétition (vélo ou triathlon) ... je me lance dans de nouveaux projets.

Depuis mon adolescence j ai le cerveau qui fonctionne à 300 Km/hr. Je dors peu, et j'ai tjrs en tête que je dois manquer quelque(s) chose(s). Suis-je on track or en dehors de la track, voilà la question? (A peine inspirée celle-là).

L'argent a été le moteur de ma vie qu'une seule fois et je m'en suis voulu les 9 années qui ont suivies. En gros, j'aurais pu être riche... Mais jamais au détriment de ma liberté, de mes idées et de ma passion. Ça me fait rire (vaut mieux que d'en pleurer), quand je vois des entreprises devenir millionnaires (ou même milliardaire) avec des idées que j'ai abandonné durant ma vie. Je ne fais pas partie des gens qui croient contre vent et marée que leur idée est bonne. Qui s'acharne lorsque le bateau peu coulé ou coule dans le moment présent. Je suis un fighter du présent. Une fois la bataille terminée, j'en débute une autre. Je n'aime pas être standby, attendre que quelque chose se produise. Je provoque les événements. Je respecte beaucoup les batailleurs d'idées. J'admire mon ami Eric Aubertin avec qui j'ai eu la chance de travailler 2 fois dans ma vie. Le plus grand des marathoniens d'entreprise. Qui se donne à chaque jour un objectif d'amélioration. Un gars dur en affaire (très dur), mais un ami fidèle et d'une grande générosité.

Alors qu'en je vois que M.X est devenu milliardaire. Je me dis, que si la patience avait fait partie de mon bagage, j'aurais pu... Mais 5 minutes plus tard, ma tête est déjà ailleurs : Dans un livre, dans un magazine Wired, dans la construction d'un truc inutile, a chatouiller un de mes enfants, ..... J'ai réalisé depuis 10 ans, que je n'avais pas le recul nécessaire pour réussir en affaire. Je suis sans filtre. Je dis ce que je pense haut et fort. Intense à tout temps. Je m'améliore, je fais de plus en plus des choix rationnels. J'aurais pu facilement devenir un marginal de la société. J'étais équipé pour cela!!!! Mais je demeure celui qui se défoncera pour faire arriver les idées des autres avant les miennes. J'ai été éduqué dans la culpabilité. Ça fait chrétien, mais bon... Je suis celui qui exécute, car c'est ma seule façon de me valoriser. Aider les autres pour mieux me sentir. En faire toujours trop, pour ne pas être coupable. Coupable de quoi... AlSéPas!!!!!!

Oui, j'ai mes idées. Beaucoup d'idées. Des tonnes d'idées. Mais personnes n'écoutent les intenses, car ils font peur. Et c'est bien ainsi. Le chemin est peut-être plus long. Mais probablement que cela rend moins nerveux les gens qui aiment faire exécuter. Même si souvent, il faut passer par Dolbeau pour arriver à Québec. Au final, tout le monde est content. Je suis souvent déposséder de mes idées. Mais ça fait partie de la game. Mais une fois que tu comprends qui tu es et que tu acceptes, la vie est plus belle.

Je vous laisse je dois aller finir le circuit électrique d'une nouvelle guitare. Et j ai une gargouille à finir dans le garage... Et une surprise pour mon fils... Sans compter le prochain voyage à préparer ....

Inscription via courriel (email)

Entrez votre courriel:
Delivered by FeedBurner