vendredi 5 août 2011

Le Web aura 20 ans demain...

Demain le Web a 20 ans.  Je l’utilise depuis le début (et même avant : NSF et les BBS).
Ouf! Je vieilli. Avec un vieux 14,4 bauds et  Winsock Trumpet  j’installais des amis sur Internet avec le Windows 3.0 (ou 3.11).  Moi j’étais avec MAC , un AMIGA  et  un PC avec Slackware.  La brocante des premiers fournisseurs d’accès Internet. 

Tout a débuté sur lynx en mode console. J’ai capoté une première fois à l’arrivé des premières pages html, le navigateur Netscape , les premières images.  L’installation de mon premier serveur Apache et Sendmail. Mes premiers CGI en Perl et en C.  J’aurai vu la naissance du W3C (octobre 1994),  la fin de l’unique régistraire Internic (Bizarre hier Network Solutions était vendu!!!) , la première conférence de l’Internet Society à Montréal. Ma participation au réseautage Africain. Le lancement des applets Java (je trippais fort à ce moment), les Shockwave qui allait devenir une petite révolution (permettais de mettre du Director sur le Web) bien avant  le Flash.  Les SSI (Server Side Include) tel que  Cold Fusion.  Le lancement de IIS et ASP par Microsoft (que j’ai détesté dès le premier jour!) .  La naisssance de PHP , la naissance des multiples browsers et d’une guerre interminable. Ma relation ininterrompu avec MySQL.  Le bug de l’an 2000.  Le Web 2.0.  La webisation des logiciels. L’architecture SOA (webservices).  L’utilisation massive du AJAX pour enfin avoir du UI intéressant et fonctionnel.    J’en ai vu et lu des livres avec des animaux (éditions O’Reilly).  

J’en oublie des bouts, tout à bougés si vite.   Pas si longtemps, je donnais des conférences partout dans le monde, pour convaincre des paliers de gouvernements, des universités, des entreprises de prendre le virage internet. 

En Afrique, lorsque le vieillard meurt, un proverbe dit : C’est la bibliothèque du village qui part en fumée.  C’est joli et reflète bien l’oralité africaine, le savoir doit être transmis par la parole. Pour ma part, lorsque je  serai mort, certaines personnes retrouveront peut être via Google une partie de ma bibliothèque personnelle.

Bonne fête le Web! , bien des gens iront te voir pour ton anniversaire!

Inscription via courriel (email)

Entrez votre courriel:
Delivered by FeedBurner