mercredi 5 octobre 2011

Mort de Steve Jobs. Perte, grande perte.

Depuis le début de ma vie professionnelle, plusieurs personnes m'ont répétées : Aucun employé n'est essentiel, tous les employés sont remplaçables... Discours auquel je n'ai jamais adhéré à 100%. Aujourd'hui j'apprends la mort de celui qui a représenté à lui seul Apple. Oui la compagnie ne cessera pas ses activités cette année et ni l'an prochain. Mais cette compagnie a perdu une partie de son âme. 

Steve Jobs, un génie, un visionnaire....

Lors de mes séjours en Afrique, un jour un burkinabé m'a dit (Amadou Moyenga pour ne pas le nommé) lorsque le vieillard meurt c'est la bibliothèque du village qui s'envole. Poétique et d'autant plus véridique dans un pays où l'oralité à préséance sur l'écriture.

Aujourd'hui chez Apple, c'est l'âme d'une entreprise qui s'envole.  Il reste des fidèles à la pensée du maître!!! (Un peu comme une religion!).

Une chose est certaine, sa mort vient de me rebotter le derrière une deuxième fois en moins d'un mois.

Salut Steve Jobs, je suis l'un de ceux que tu as inspiré. Je crois avoir fait beaucoup de trucs en suivant les adages : "Keep looking don`t settle" & "Don't let the noise of others' opinions drown out your own inner voice." - Steve Jobs


 . A la mi-quarantaine ces messages prennent encore plus d'importances.


Inscription via courriel (email)

Entrez votre courriel:
Delivered by FeedBurner