mardi 13 mars 2012

Retour des vacances: youhou les indignés!

Apres un séjour d une semaine au Mexique à me faire dorer la couenne pour la semaine de relache scolaire.  Ici, j'assume mon côté capitaliste. Mais à ma défense, je ne suis pas de ceux qui grognent contre l'hiver. Avec plus de 25 sorties de ski alpin, 15 sorties de skating, et deux ou trois fois semaines à la patinoire extérieure, je peux affirmer avec certitude que j'aime l'hiver.

Une semaine sans me brancher sur Cyberpresse et SRC et il me semble que rien n'a changé. Le Canadien est tjrs dans le bas du classement.... Et les étudiants continuent leur manifestations contre la hausse des frais de scolarité. Sans surprise, les étudiants de la région de Quebec votaient contre le mandat de grève. Appellons cela le phénomène Kwébec : Voter à contre-courant du reste de la province.

Je me suis amusé à écouter les diverses pubs utilisées par les mouvements étudiants. On nous bourre de statistiques : des chiffres, des chiffres et des chiffres.  A y perdre son latin. Parmi celle-ci : Présentation des résultats de l'étude de l'Institut de recherche en économie contemporaine (IREC) sur l'impact de la hausse des droits de scolarité sur le coût de programme de l'Aide financière aux études. Un beau gros paquet de + et de - très subjectif (Rappel tjrs mes profs lors de mon B.Sc. Economiques qui me disait : L'économie est une science inexacte qui tente de dire la vérité.... Ou, comme ici prétendre dire la vérité!)



Avant mon départ, quelques étudiants avaient manifestés leurs désaccords à la grève et leurs accords à la hausse des frais de scolarité.  Ils ont même obtenu tribune (Journaux, radios, TMLEP, etc...) mais malheureusement avec un discours non peaufiné et qui manquait de vigueur à l'eau froide.  Avait la teneur d'une dispute de polyvalente entre les Preppies et les Yo's!

Je ne suis pas pour ou contre la grève, mais je voudrais que lorsque tu as grande tribune dans nos sociétés, il faudrait au minimum en profiter convenablement. Avoir un discours articulé. Etre préparé.  Sinon, tu fais comme moi, tu publies ce que tu penses dans un blog et cela n'engage que toi. Je ne représente que moi même, pas un groupe.

Selon moi, le même phénomène c'est produit avec les indignés de l'automne : un discours qui manquait de consistance et d'unicité. A vouloir tirer partout, tu manques assurément la véritable cible. Et en ce moment la cible est simple : Notre beau Harper et ses Incroyables Conservateurs très Conservateurs y vont pour une dépense de 26 milliards pour le remplacement des F35 et personnes ne lèvent le petit doigt. Alors que l'ensemble des autres comptes budgétaires sont à la baisse , dont notamment la Culture.  Ayoye. Pas un beau sujet unique d'indignation ?

Inscription via courriel (email)

Entrez votre courriel:
Delivered by FeedBurner