lundi 9 septembre 2013

Chief Digital Officer

Le prélude de ce billet est un article que m'a fait parvenir mon ami "Entreprise 2.0" en personne : Farid Mheir.  M. Mheir, s'intéresse et agit comme facilitateur depuis plusieurs années à la transformation numérique des entreprises.  Pour avoir discuté plusieurs fois avec lui,  nous avons une vision commune de ce que devrait être l'entreprise de demain.  Pour cette raison, et pour le respect que je lui porte : un être d'une grande honnêté et d'un sens du professionnalisme hors du commun. A mon sens, c'est le "Ultimate Consultant"...  très technique quand il le faut sans jamais chercher à planter ces interlocuteurs, faire la part des choses en synthétisant et trouver les mots justes en présentant simplement dans un langage "business" les véritables enjeux dans la route souvent tortueuse du virage numérique.  Alors qu'en celui-ci me fait parvenir un article, ou en publie un (par exemple le dernier chez Direction Informatique : 4 critères pour une architecture d'entreprise performante ), je le lis immédiatement.

Pour ma part, depuis plusieurs années je m'affiche comme étant un technico-commercial : celui qui fait le pont entre les besoins d'affaires+architecture et la réalisation technique & opérationnelle  (depuis 2 ans, j'attends parler de Concepteur Intégrateur).  En gros, quelqu'un qui a de très bonne connaissances techniques et qui est crédible en la matière. Qui en plus comprends rapidement les besoins d'affaires et le produit, afin de combler le fossé communicatif entre les gens plus corpo (décideurs, marketing, etc..) et les purs techniques (IT, Développement, ...).

Donc revenons, après ce long prélude de présentation, au sujet de ce billet : Un article provenant du blog de Gartner :    http://blogs.gartner.com/peter-sondergaard/is-the-chief-digital-officer-cdo-really-the-next-new-direct-report-to-the-ceo/

 Cet article de Peter Sondergaard, met en scène un nouveau joueur dans plusieurs entreprises américaines : Le CDO : Chief Digital Officer, ou si vous préférez le Responsable des activités numériques.  L'article est un avant goût d'une étude plus complète publié le 16 mai 2013 par Dave Aron, Laura McLellan et Yvonne Genovese  :The Three Types of Digital Business Leader. M. Sondergaard relève les 3 points suivants :
  • Not one but several roles of digital leadership are emerging
  • Some CIOs will add digitalization responsibility to their role but a large number do not yet have the capabilities or trust of the organization
  • The need for this role will vary dependent on industry and maturity of the organization
Et termine l'article en posant les questions suivantes :
Does this requirement lead to the need for a new, separate role reporting to the CEO? Even to a business unit leader? And if so, is this role really sustainable long term?

Pour finaliser ce billet, j'y vais de mon opinion.  Opinion forgée sur mes années comme consultant et comme employé.  De mes années d'expérience autant dans les startups que dans la grande entreprise.  Je résumerai celle-ci avec une seule phrase : Dans la plupart des entreprises, il y a un chaînon manquant entre le corp + marketing et le IT.  Les deux entités ne parlent pas le même langage, mais doivent fonctionner ensemble pour faire avancer l'entreprise.

Dans plusieurs entreprises, le Marketing a le feeling que le IT ne répond pas assez vite a ses demandes. Utilisant souvent : IT n'est pas assez agile pour nos besoins. De l'autre côté, le CIO et CTO doivent protéger les acquis qu'ils ont construit souvent depuis une décennie à coup de millions, et sont frileux face aux décisions trop rapides et développement "trop agile".  Le Marketing se tourne donc vers des firmes externes pour atteindre ses objectifs.  Par exemple, un site satellite développé par une agence, l'application mobile développée par une autre, mass mailing avec une firme externe,  statistiques récoltés à plusieurs endroits (google analytics, flurry, kissmetrics, ....) , etc. etc. etc.. Ce qui fait en sorte que plein de données sont distribués à gauche et à droite pour lesquels le IT corporatif est complètement aveugle.  L'analyse BI devient de plus en plus tortueux. 

 C'est ici que l'établissement d'une vision numérique devient importante. L'ajout au niveau du corp et du marketing, d'une personne avec un volet plus technique avec des capacités à communiquer et vulgariser, participant à l'établissement d'un roadmap numérique pour l'ensemble de l'entreprise.

Protéger les données corporatives,  tout en les consultants sur plusieurs plateformes (desktop, web et mobile) et en leur apportant de la valeur ajoutée.  Utiliser des technologies comme l'ESB (l'Entreprise Service Bus), les WebServices et la tjrs actuelle architecture SOA.  En gros "Same Content Everywhere in real time" et ce peu importe les plateformes.

Pour répondre aux questions de M.Sondegaard :
- Oui selon moi, la personne est souhaitable sur du long terme. On ne parle pas d'un simple projet, mais du suivi d'une vision établit sur un roadmap corporatif de plusieurs années.  Les technologies évoluent, et le contenu doit également évolué et être disponible sur des appareils de plus en plus variés. 
- Je ne crois pas qu'il s'agit simplement d'un rôle qui s'ajoute à celui du CIO. Dans la plupart des grandes entreprises, le CIO a déjà des engagements sur plusieurs années au niveau de la protection des données. Il a investit des millions dans des systèmes comme SAP, Siebel, Oracle, .....  Il a mis en place une stabilité. Difficile pour lui dans bien des cas, d'ouvrir "son monde" et de l'adapter aux nouveaux besoins. Il ne voudra pas dans bien des cas se mettre en péril. Et c'est là que le conflit intervient bien souvent entre le marketing et la technologie.  Du nouveau sang svp..... Mais ici, il ne s'agit pas d'agir en cowboy, mais bien de faire avancer les trucs tant au niveau marketing, architecturale et développement sans mettre en péril le patrimoine data de l'entreprise. Et en respectant les règles de sécurité de celle-ci.

Comme lecture complémentaire,  je vous conseille également la petite définition offerte par mon ami de longue date, wikipédia :

Inscription via courriel (email)

Entrez votre courriel:
Delivered by FeedBurner