mercredi 15 avril 2015

UCI - Freins à disque + Expérience personnelle

Hier sur plusieurs sites internet de cyclisme, annonçait que l'UCI ouvre ses portes aux freins à disque en Pro Tour d'ici ...  la date reste encore nébuleuse.  Bike Radar nous informe avant 2017 et Cycling News parle des 6 prochains mois.  Et finalement Cyclism'Actu nous dit que les équipes pourront utiliser les freins à disque pour la saison 2015 pour 2 courses de leur choix durant le mois d'août et septembre.   Une chose est certaine, c'est que le saut se fera bientôt.
Après le cyclocross, voilà que les rouleux de bitume vont faire eux aussi le "switch disc brakes".   Ayoye les puristes vont avoir mal en dedans !!!!!!!!  Faudra s'habituer rapidement, car l'offre sera présente un peu partout suite à cet annonce (pour les gammes 2016 et suivantes).  D'ailleurs certains fabricants offrent déjà certains modèles avec cette possibilité. Toutefois, en général l'offre est surtout (pas dit tout!!!!) dirigé vers les vélos moyennes gammes et inférieurs. Donc, si vous avez l'intention de changer de vélo l'an prochain, probablement il faudra envisager ce choix dans votre processus de sélection.

Pour ma part, j'ai fait le saut l'an dernier avec mon nouveau cyclocross (Felt F3X 2014) équipé avec les TRP HY/RD hydraulic disc brakes.  N'étant pas le plus habile conducteur (un gars formé sur la piste et la route, que voulez-vous!),  les freins à disque m'ont permis d'avoir le même niveau de confiance que sur mon vélo de montagne.

Pour :

  • J'obtiens un freinage équivalent et ce peu importe les conditions :  Pluie, boue, sec, whatever.  Un freinage optimal en tout temps. 
  • Une fois que vous avez compris comment l'ajuster correctement, vous pouvez ajuster la pression de vos manettes selon vos préférences. La pression exercée restera toujours la même, fini l'inter-relation pression vs l'usure des patins de frein. 
  • Certains modèles offrent des axes (quick release) sur dimensionné comme pour le vélo de montagne.  Permet d'assurer la stabilité et obtenir un alignement parfait (toujours le même en fait) avec les étriers de freinage.  Je n'ai pas cette variante sur mon cyclocross. Toutefois, j'ai essayé un vélo avec celui-ci et j'avoue que cela fait une grande différence et élimine tout frottement inutile.
Contre :
  • Très peu de mécaniciens savent comment ajuster correctement ceux-ci.......  Va falloir s'y mettre s.v.p. 
  • Les pads s'intoxique rapidement.  Il faut nettoyer ceux-ci avec de l'alcool une fois de temps en temps pour obtenir un freinage optimal.  Donc, nécessite d'avoir un peu le spirit mécano!   
  • Préférable de commander quelques pads en réserve via internet.  Car plusieurs boutiques n'ont pas le modèle que vous recherchez en stock. 
  • Il faut s'habituer au look!
Dans un contexte de course
  • La machine cycliste Mathieu Desrosiers y va avec :  Les disques c'est ultra coupant, alors j'imagine le carnage quand ça plante. (Et celui-ci a d'ailleurs failli vivre "live" un drame de côté avec la perte d'un doigt d'un partenaire de vélo)
  • Mon ami Jérôme Jutzi fait la remarque suivante et fort juste: Qu'est-ce que tu fais lors d'une crevaison et que tu dois prendre une roue du dépannage neutre ?


Et pour finir un petit vidéo avec l'opinion d'un groupe que j'adore :  GCN.  Publié le 8 août 2014.




Exemple :  Ajustement des freins TRP

Inscription via courriel (email)

Entrez votre courriel:
Delivered by FeedBurner