dimanche 13 janvier 2013

2 films : Gangster Squad et Django Unchained

Grosse fin de semaine de cinéma.  Vendredi soir "Gangster Squad" et samedi soir "Django Unchained". 

En fait vendredi soir j'avais prévu aller voir "Django Unchained" mais je suis arrivé un peu trop tard pour la représentation.  Donc décider à la dernière minute d'aller voir "Gangster Squad".  Ma fille m'avait parlé de ce film, puisqu'il met en vedette le Brad Pitt des 10 prochaines années (Ryan Gosling)!!! et un de mes acteurs préférés : Sean Penn.

Je n'irai pas dans le flafla. Rien de nouveau, un scénario comme déjà vu mille fois.  Le meilleur du genre demeurant selon moi le film de Brian De Palma (1987) : The Untouchables - avec De Niro, Connery et Costner .  J'ai de la misère à comprendre ce que Sean Penn fait dans ce film (Et de voir un Nick Nolte qui n'est plus l'ombre de lui même), nous sommes loin de Mystic River, 21 grams ou Milk au niveau de la performance d'acteur.

Il reste que Emma Stone est présente et améliore considérablement la qualité visuelle du film. Mais ici c'est purement esthétique! C'est fou, comment du rouge à lèvre et une robe rouge donne un tout autre regard à celle qui jouait dans Zombieland.

Passons maintenant à "Django Unchained" de Quentin Tarantino. Tout d'abord, je suis un fan fini de Tarantino (et des frères Coen).  J'ai vu et revu plusieurs tous ces films.  Encore une fois, je suis sorti du cinéma complètement ravi.  L'histoire est bonne, une modification du film Django de Sergio Corbucci (1966) reconnu à l'époque pour être d'une extrême violence. L'acteur principal du film de Sergio Corbucci , Franco Néro y joue un cameo : Bar Patron.

L'histoire de ce western spaghetti irrévérencieux : Comme à son habitude, Tarantino nous plonge dans un cocktail violence/vengeance. L'acteur autrichien Christopher Waltz (Qui jouait également dans Inglourious Basterds) est tout à fait sublime dans le rôle du Dr King Schultz. Celui-ci est un chasseur de primes qui libèrera Django (L'excellent et l'homme aux multiples talents : Jamie Foxx) car il est le seul à pouvoir identifier 3 frères qu'ils recherchent pour obtenir une grosse prime.  Dr. Schultz et Django deviennent amis et le Dr aidera Django à retrouver sa femme qui est tjrs esclave à la plantation "Candyland". Plantation gérer par Calvin Candie, joué par Leonardo Di Caprio.

Le film est intelligent , drôle et triste à l'occasion, souvent horrible (qui même sans voir laisse des frissons dans le dos. Notamment le passage avec les chiens).  Le sang gicle à la Kill Bill.  La bande sonore est encore un fois extraordinaire, c'est une des grandes forces de Tarantino, avec plusieurs extraits de Ennio Morricone le maître de la musique des westerns spaghetti.  Les longs discours qui ont tjrs l'air anodin mais avec une tension sous-jacente : Le souper de négociation est vraiment réussi.

Comme dans tous ces films, il nous ramène un acteur oublié dans un rôle inhabituel. Dans celui-ci, c'est Don Johnson (monsieur Miami Vice) dans le rôle de Big Daddy un membre du klu klux klan.  D'ailleurs le passage du klu klux klan dans le film est tordant (faut le faire quand même ),  dans lequel les membres se plaignent de ne rien voir avec leurs gagoules.

Pour finir, ce n'est pas le plus grand des films de Tarantino, mais j'ai encore passé un très bon moment de cinéma. Car pour moi un film de Tarantino demeure tjrs un bien meilleur film que le 3/4 de ce qui se produit au USA.  Un 2h45 qui a passé à la vitesse de la lumière.



Inscription via courriel (email)

Entrez votre courriel:
Delivered by FeedBurner